Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2014 2 18 /02 /février /2014 14:57

Si vous avez suivi mon récit vous vous douterez bien que pour le réveillon du nouvel an j'ai boutonné le col de ma chemise.

Les femmes se sont concertés et ont mis en place un dress code masculin :

  • smoking noir
  • chemise col cassé blanche
  • noeud pap noir

Nous étions en petit comité pour ce réveillon, il n'y avait que 3 hommes pour 5 femmes. Deux hommes en couple (dont moi) et 3 femmes célibataires. Vous avez bien compris que la gent féminine étant en supériorité numérique, c'est elles qui ont donc délibérées sur nos tenues.

A relire ce blog, mon expérience ne semble pas unique, un homme par de son expérience en noeud pap lors du gala de Cluny. Tout comme lui je me suis retrouvé avec un noeud pap préfait qui a un systéme de coulisse pour régler le tour de cou et un systéme d'accroche pour fermer le noeud.

Ce systéme n'étant pas très pratique à mettre en oeuvre pour celui qui le porte c'est donc ma femme qui régla la longueur du noeud et fixa le noeud à mon cou étant donné que la fermeture se situe au niveau de la nuque et donc non visible en se regardant dans un miroir.

Me voila donc noué d'un noeud papillon. Le résultat est complètement différent d'une cravate car il fait "trés soirée chic".

Le seul homme celibataire de la soirée est arrivée le noeud à la main car n'arrivant pas à le fermer. Une femme célibataire se chargea de fermer son col et de lui mettre le noeud papillon. Elle s'y reprise à plusieurs fois pour réajuster la taille du noeud à son cou. Elle pris vraiment du plaisir à donner de l'élégance à cet homme.

Au cours de la soirée nous avons pu discuter entre homme de notre tenu et il s'avère que nous étions d'accord sur le fait qu'un noeud papillon ne peut pas se desserrer comme nous pouvons le faire avec une cravate, en passant un doigt entre le noeud et le col en tirant dessus pour avoir accès à bouton du col et l'ouvrir.

Nous n'avons pas voulu que notre géne soit énoncé auprès des femmes pour leur demander de nous mettre à l'aise en nous enlevant le noeud pap. Nous avons également pensé à nous enlever entre nous notre noeud pap, nous avons pensé que cette solution n'était pas très virile.

Nous sommes donc restés "en papillottes" toute la soirée !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Artling 03/04/2014 15:31

Vous avez fait une très bon choix!

Marc 07/03/2014 13:29

En effet Yoda, c'est à la femme d'offrir à son homme la délivrance la plus honorable qu'elle peut offrir à son homme en fin de soirée. En attendant tout les attentions qu'elle pourra offrir à son homme est celle de le rendre viril en s'assurant de la tenue de son noeud et de l'ajustement fait entre son cou et son col. Cette sensation rend en effet les femmes plus sensuelles et élégantes avec leur décolleté.

bob 02/03/2014 08:56

très bon choix que celui du nœud-papillon!! j'aime beaucoup!!

Yoda 22/02/2014 00:16

La seule délivrance honorable possible est qu'une des femmes présentes désenpapillonne l'homme: mais même celà à mon sens n'est pas digne d'un gentleman... Par contre, une femme doit toujours s'assurer que son compagnon soit toujours correctement papillonné: pour se faire, elle doit veiller à lui remonter le col et centrer son noeud, c'est une façon de nous dire: te voilà tenu en respect. Personnellement, lorsqu'est survenu-trop rarement-ce genre d'attention, je me suis senti êtremement flatté et durci dans ma virilité. Et mieux encore, lorsque la femme concède à passer un doigt entre le col brulant et le cou tenu "à l'étranglé", c'est une façon sensuelle d'éprouver notre capacité à endurer notre emprisonnement de col. La vue de leur décolleté est alors particulièrement un tourment, et l'on doit accepter de se soumettre au papillon, jusqu'à l'éventuelle libération.