Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 octobre 2017 4 12 /10 /octobre /2017 07:38

Comme vous l'avez compris mon mari a appri le metier de coiffeur lors d'une reconversion. Etant donné qu'en situation professionnelle je lui demandais de porter une cravate je lui ai imposé d'en faire de même lorsqu'il allait à l'école de formation. Les autres hommes (garçons) n'en portaient pas, ils étaient d'ailleurs très peu nombreux face aux filles. Elles semblaient être sous le charme de sa cravate.

Lors des exercices de réalisation de shampoing, mon mari a appris la difficulté à avoir la tête ainsi penchée méttant son cou sous pression. Ne voulant pas montrer sa difficultée il a toujours supporté la situation avec virilité.

Il en est de même sur le cas de la serviette à l'intérieur du col, une des élèves à voulu forcer la serviette à l'intérieur de son col. Il a du lui dire que cela ne passerai pas. Il a donc été un bon exemple du cours car le professeur à du expliquer comment faire pour mettre la serviette si celle ci ne peut pas être mise dans le col.

Etant donné la difficultée initiale par rappot au shampoing mon mari préfére proposer de libérer le cou aux clients.

Rencontrez vous cette difficultée ou alors avez vous le cou libéré pour l'occasion ?

A bientôt Stella 

Repost 0
26 septembre 2017 2 26 /09 /septembre /2017 07:44

Il arrive parfois que les hommes cravatés refusent de se mettre à l'aise lorsque mon mari les sollicitent avant de tendre le cou en arrière.

Deux profils d'hommes refusent cette possibilité :

  • les hommes disposant d'une encolure ample ne mettant pas le cou sous pression quelque soit la position. De ce fait, il n'existe pas de plue value à le déboutonner.
  • les hommes souhaitant diposer en permanance de l'élégance virile dont ils ont fait le choix le  matin même en s'habillant, boutonnant et nouant la cravate dont l'ajustement est maitrisé.

Je suis très admiratif de ce 2éme profil d'homme, car les quelques minutes ou ils penchent la tête dans le bac ne leur paraissent pas insuportable sur une journée. Il prennent la virilité a bras le corps pour en garder l'élègance. Le cou ajusté à la taille du col l'aissant jaillir la pomme d'adam est très viril et élègant à la fois.

Et vous comment faites vous ?

Stella

Repost 0
11 septembre 2017 1 11 /09 /septembre /2017 12:20

Mon mari maintenant qu'il travaille dans mon salon a un accueil plus adapté à la clientèle masculine que je ne pouvais le faire. 

Mon mari est toujours avec une cravate au salon. Lorsqu'un client vient en portant une cravate, avant que celui-ci s'assoit dans le fauteuil pour se faire laver les cheveux, il lui demande si avant de pencher la tête dans le bac il souhaite qu'il lui mette à l'aise le cou en lui ouvrant le col. 

Honnêtement je n'avais jamais pensé que le fait d'avoir la tête en arrière vous tendait le cou et donc vous le resserrait si vous portiez un col boutonné et ajusté. 

Presque à chaque fois les hommes acceptent et donc mon mari desserre la cravate et déboutonne le col de chemise des clients encore debout au regard de l'ensemble des clients (es).

Les premières fois que cette situation a été rencontré avec des clients habitués, je me suis excusé de ne jamais y avoir pensé. Ils me disent qu'ils comprennent car c'est un probléme d'homme.

Il est vrai que normalement, pour réaliser la coupe nous passons une serviette dans le col afin de ne pas faire rentrer les cheveux coupés sous les vétements. Jusqu'a présent pour les hommes cravatés, je n'inssérrait pas la serviette à l'intérieur du col car l'espace est trop faible ou inexistant entre le col et le cou. Il m'est cependant déjà arrivé de le faire pour les homme portant des cols amples.

Une fois que la coupe est terminée, aprés avoir retiré la serviette et montré la nuque au miroir. Mon mari demande systématiquement si il reboutonne le col et réajuste la cravate. Pour les clients venant en cours de journée la réponse est toujours favorable, pour ceux venant après la journée de travail la réponse est aléatoire.

Quelle expérience avez vous vécu en vous rendant dans un salon de coiffure cravaté ?

A bientôt

Stella

Repost 0
29 août 2017 2 29 /08 /août /2017 07:56

Voici le message d'un nouvel homme élègant.

Bonjour,

Je tiens â vous faire partager ma nouvelle expérience de nouvel homme élègant. J'ai 23 ans, ma copine et moi avons été invités à un baptéme. Ma copine à voulu me faire porter une cravate. J'ai du lui avouer que je n'en n'avais jamais porté. Elle a compris, mais a 23 ans je dois passer d'ado à homme. Porter une cravate en est en autre un passage. J'ai donc du me renseigner sur cet accessoire, principalement sur comment faire un noeud. Il est vrai que je me suis senti un peu béte de ne pas le savoir à mon age.

Je me suis étonné de voir l'élégance que pouver me donner le couple chemise cravate. Je ne me reconnaissait pas ! Impressionant !

Personnellement, je ne me suis pas senti le cou serré. Cependant, je ressentais la pressence proche entre le col de chemise et mon cou. Cette présence n'est pas génante mais change la sensation que l'on peut avoir par rapport aux tee shirts habituellement portés. C'est même rassurant, je me suis senti protégé.

Ma copine, comme moi avons très apprécié l'élègance de ma tenue. Je suis prêt à renouveller. En tout cas les articles et les commentaires du blog sont très enrichissants.

Ben

Repost 0
17 juillet 2017 1 17 /07 /juillet /2017 12:22

Il y a maintenant quelques années lorsque mon mari a perdu son travail, je lui ai proposé de travailler ensemble dans mon salon de coiffure. Initialement, il n'avait pas de formation dans ce domaine, je lui ai proposé de gérer la partie administrative ainsi que la réalisation des shampoings lors des afflux de clients.

Je lui ai proposé avec ce nouveau travail de porter systématiquement chemise et cravate et en contrepartie l'abandonner le dimanche et lundi lors de nos jours de repos.

J'ai commencé par lui faire porter une chemise blanche avec une cravate noire. Les vêtements blancs dans un salon de coiffure ne sont pas du plus rationnel compte tenu du contact avec les cheveux.

Avec le temps, nous avons orienté la tenue sur une chemise grise et cravate noire. Cela lui donne un côté moins serveur et plus un côté viril élégant.

De plus, en fonction de la saison il accessoirise sa cravate d'une épingle de manière à avoir les mains disponibles si il doit se pencher (et non pas plaquer sa cravate sur son torse). Ou alors, en hiver il porte un gilet sans manche cintré.

De part le contact régulier avec l'eau, il remonte ses poignets de manches en réalisant des revers. Cela lui est viril de voir ses avant bras.

Les femmes le trouvent très élégant, certaines de mes clientes m'ont déjà fait part de la chance que j'avais d'avoir un homme élégant au quotidien. En effet, j'adore.

J'ai l'impression que les hommes le trouve élégant aussi.

Voyez vous des hommes cravatés dans les salons de coiffure ?

 

A bientôt

Stella.

Repost 0
26 juin 2017 1 26 /06 /juin /2017 13:19

Bonjour,

Depuis le courant du mois de juin j'ai beaucoup plus de mal à me motiver pour mettre mes nouvelles chemises, certes elles me vont bien mais je ressent l'encolure trés présente m'entourer le cou. 

Je pense prochainement me motiver pour les soldes pour mettre à niveau mon dressing pour ne posséder que ces chemises comme me l'ont suggéré bob et stella. Les anciennes chemises je les donnerai.

Pensez vous que c'est le mieux à faire ?

A bientôt

Damien

Repost 0
15 juin 2017 4 15 /06 /juin /2017 09:46

Comme tous les lundi depuis le début de cette année j'ai décidé de faire des efforts de manière à être comme mon collaborateur en potant des chemises à l'encolure ajustée et au pied de col haut. Je vous ai fait part que le lundi était la journée la plus difficile pour moi à supporter mon cou sous pression.

De ce fait un lundi de mai où il faisait beau j'ai des amis qui m'ont donné rendez vous pour boire un verre en sortant du travail. De ce fait, après cette journée sous pression et n'ayant pas envie de me sentir plus longtemps serré comme je le fait parfois je me décide de déssérrer ma cravate afin de déboutonner mon col.

Lorsque nous nous sommes assis, j'ai eu une remarque : "ça ne va pas ? Ton cou est rouge !" Ils me disent rapidement: " tu viens de déssérrer ta cravate ? " Je leur répond oui. Ils ont compris que mon col méttait mon cou sous pression toute la journée et que cela était visible. Il est vrai qu'en allant me voir dans un miroir j'ai pu constater qu'il s'agissait bien de la marque de mon col sur mon cou. Il était bien visible la forme du col, du rassemblement des parties gauche et droite du col au centre de mon cou. Il m'ont dit quel courage de supporter cela.

 

La seule possibilité consiste belle et bien de rester viril jusq'au bout en restant élègant le col fermé.

 

Avez vous pu constater une telle rougeur sur votre cou en ouvrant votre col ?

 

A bientôt Damien

 

Repost 0
1 juin 2017 4 01 /06 /juin /2017 18:24

Comme vous l'avez compris j'ai rapidement habitué mon homme à être impeccablement cravaté le weel end. Pour ma part le dimanche est à l'identique du samedi.

Le matin je l'admire enfiler sa chemise en sortant de la douche. J'aime beaucoup l'élègance qu'il a lorsqu'il boutonne son col, le relève, passe la cravate derriére sa nuque pour ensuite la nouer devant son cou. Ensuite il rabaisse son col et termine en virilité par ressérrer sa cravate. C'est très beau à voir.

J'aime également lorsque machinalement il passe sa main au dessus de son col, j'ai l'impression qu'il aimerai passer sa main sur la base de son cou, mais cela lui ait impossible compte tenu de l'ajustement impossé à son cou via son col et cravate. Il respire la virilité.

 

Repost 0
17 mai 2017 3 17 /05 /mai /2017 13:07

Bonjour à toutes et à tous,

 

depuis mon dernier article je suis retourné dans la boutique pour acheter une 3éme chemise. Je suis passé à la boutique en sortant du travail un mardi. J'ai retrouvé le même vendeur que la dernière fois, je lui ai donc expliqué que je voulais une chemise à l'identique des 2 premières. Cependant que j'avais eu un peu de mal à prendre l'habitude de porter un tel col en le portant fermé. Il me dit que la plupart des hommes qui achétent un col à 2 boutons le portent en général ouvert et qu'il est plutôt rare de le voir porté boutonné cravaté même si cela me va très bien. Si les hommes portent une cravate avec ce type de col il le porte en général ouvert.

Il me dit de d'essayer une taille au dessus, cela serait peut être bien aussi. Il a été plutôt étonné de mon refus et donc de mon souhait de rester ainsi sérré. Un peu moins lorsque je lui ai dit que j'ètais chef d entreprise et que mon collaborateur portait ses chemises de la sorte et que je souhaitait en faire de même. Il a été admiratif de l'élégance souhaitée avec virilité.

J'ai donc acheté ma 3 éme chemise de ce modéle, je la porte le mercredi et ce jour là est en effet plus aisé pour moi que le lundi et mardi. Enfin, je ressent tout de même mon cou sou pression toute la journée.

A bientôt Damien

Repost 0
11 mai 2017 4 11 /05 /mai /2017 09:54

Suite à mon dernier article et vos remarques, j'ai décidé de dire à mon collègue la prochaine fois que son noeud se desserrerai.

 

Lorsque le jour arriva, j'ai mis presque 1 heure à me décider, tout d'un coup je lui dit "je suis embêté, cela arrive souvent mais je n'ose pas t'en faire la remarque car je ne sais pas si cela va te contrarier." Il me répond "tu me parles de quoi ?" Je lui dis "Je pense que tu ne l'as pas vu mais ta cravate est desserrée, cela est dommage car tu es moins élégant ainsi, surtout que ton col est boutonné cela ne devrait pas te déranger de te resserrer ta cravate ?"

Il me répond "Ah non je ne savais pas" Il se léve en se rapprochant du miroir présent sur notre placard de bureau et resserre sa cravate en un rien de temps. Il me dit "Tu fais bien de me le dire c'est vrai que cela manque de finition d'avoir sa cravate débraillée. Tu me disais que cela m'arrivais souvent ?"

Je lui ai dit que oui mais que je n'avais jamais osé. Il a conclu en me disant de lui en faire la remarque car cela ne le dérangeait pas de resserrer sa cravate, bien au contraire pour être élégant il fallait que le noeud soit en place.

Par conséquent, je ne m'en priverai pas maintenant.

Repost 0